DSL-CÂBLE

Dsl › Glossaire

GLOSSAIRE

  1. ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line)
    Technologie permettant la communication en numérique via une ligne téléphonique (paire de cuivre). Le débit du signal en réception est supérieur à celui de l'envoi (8/0,800 mbps)
  2. Atténuation de la ligne en ADSL(2+)
    L'atténuation mesure en décibel la réduction de la puissance du signal entre le DSLAM et le modem. Etant logarithmique, tous les 3 décibels le signal perd la moitié de sa puissance
  3. ATM (Asynchronous Transfer Mode)
    Technique de transfert asynchrone et de commutation de «cellules» de 53 octets (plutôt que par paquets de longueur variable comme I.P. ou Ethernet) qui permet de multiplexer sur une même ligne de transmission de la voix, des images et des données
  4. Débit ATM - débit IP
    Le débit ATM est directement mesuré sur le réseau après le DSLAM alors que le débit IP est mesuré sur la ligne de l'abonné, entre le DSLAM et le client
  5. Backbone
    Elément principal d'un réseau à grande vitesse qui relie les machines principales. Réseau généralement à haut débit réalisant l'interconnexion de plusieurs sous-réseaux
  6. Backhaul
    Réseau comprenant les liaisons intermédiaires entre le coeur du réseau (backbone) et les petits sous-réseaux
  7. BAS (Broadband Access Server)
    Matériel gérant le transport des données en mode A.T.M. Il regroupe le traffic venant des DSLAM qui y sont connectés
  8. BMRIO (Belgacom Mobile Reference Interconnect Offer)
    Permet aux clients d'un autre opérateur de réseaux de télécommunications de communiquer avec les utilisateurs finaux connectés au réseau mobile de Proximus
  9. BNIX (Belgian National Internet eXchange)
    Point d'interconnexion directe permettant à plusieurs fai l'échange du trafic avec un débit rapide, une latence moindre et un coût inférieur. Le BNIX est constitué d'une boucle à laquelle sont raccordés les fournisseurs d'accès (Belcenter, Proximus, Voo, Telenet par exemple) via des switches ethernet répartis sur plusieurs sites (Interxion à Zaventem, Level 3 à Evere, LCL à Diegem)
  10. BRI
    Carte qui permet de connecter des lignes numériques (isdn) en provenance du fournisseur d’accès téléphonique
  11. BRIO (Belgacom Reference Interconnect Offer)
    Définit les termes techniques, opérationnels et financiers ainsi que les conditions dans lesquelles Proximus fournira l'accès à son réseau voix de commutation national à d'autres opérateurs sous licence en Belgique, afin qu'ils puissent fournir des services aux utilisateurs finaux
  12. BROBA (Belgacom Reference Offer for Bitstream Access - offre de référence de Belgacom pour l'accès à un débit binaire)
    Nom de la régulation qui permet aux opérateurs internet alternatifs (ISP) d'utiliser l'infrastructure Proximus sous leur nom. Rien n'appartient à cet opérateur. Tout est loué à Proximus. Les opérateurs qui utilisent ce réseau s'occupent de la partie atm (accès à internet), la partie raccordement et fourniture ADSL reste gérée par Proximus
  13. BROTSoLL (Belgacom Reference Offer for Terminating Segments of Leased Lines)
    Offre décrivant les conditions de transmission pour les différents types de segments de terminaison des lignes louées (circuits partiels et connexions backhaul)
  14. BRUO (Belgacom Reference Unbundling Offer - offre de référence dégroupée de Belgacom)
    Le DSLAM appartient à l'opérateur internet alternatif (ISP) mais la paire de cuivre est toujours louée à Proximus. Les opérateurs doivent s'occuper des DSLAM (fourniture ADSL) et des ATM, la paire de cuivre reste la propriété de Proximus et le raccordement de sa responsabilité
  15. CPE (Customer Premises Equipment)
    Equipement (modem, téléphone, etc.) placé chez le client (particulier, société) et raccordé à l'infrastructure du FAI dans un POP
  16. DLM (Dynamic Line Management)
    Technologie effectuant régulièrement un monitoring de l'affaiblissement du signal VDSL2 et des interactions présentes entre les lignes voisines constituant un même câble principal. Suite à cette analyse, un profil de base maximal dsl est attribué tout en gardant la ligne stable. Ce profil dépend de la longueur et de l'affaiblissement de la paire de cuivre. Au fil du temps, sur une ligne ou un ensemble de lignes, cet affaiblissement peut fluctuer sans pour autant que le câble soit en défaut. Le résultat de l'évaluation permettra d'appliquer ou non à la ligne une synchronisation supérieure. Lorsqu'une augmentation de cette dernière est validée, tant que la qualité de la ligne reste bonne, elle ne sera pas reconfigurée et une nouvelle évaluation sera planifiée. Quand aucune modification de configuration se produit, le délai entre deux évaluations peut augmenter
  17. DSLAM (Digital Subscriber Line Access Multiplexer)
    Situé sur le réseau de l'opérateur local, au niveau du répartiteur, il fait partie des équipements utilisés pour transformer une ligne téléphonique classique en ligne ADSL Les fonctions du DSLAM est de séparer le signal selon sa fréquence (voix ou donnée) et de regrouper plusieurs lignes ADSL sur un seul support, qui achemine les données en provenance et à destination de ces lignes
  18. DSM (Dynamic Spectrum Management)
    Technologie permettant l'annulation les interférences sur les paires de cuivre se trouvant dans un même câble. Une adaptation des R.O.P. sera nécessaire par l'adjonction d'une carte qui remplira cette fonction. Toutes les paires doivent être raccordées à un seul et même DSLAM
  19. Fast path
    Mode de transmission correspondant au principe que le premier bit reçu par le récepteur est le premier bit délivré. La latence est minimum. Une perturbation du signal détériore un grand nombre de bits adjacents d'une cellule ATM ce qui rend impossible la correction d'erreur avec le principe FEC, d'où sa non utilisation dans ce mode
  20. FEC (Forward Error Correction)
    Correction d'erreurs par ajout systématique de redondance permettant au destinataire de détecter et corriger par lui-même un nombre limité de celles-ci
  21. FTTDp (Fibre To The Disribution point)
    Liaison en fibre optique entre le centrale et l'armoire de rue existante (SDF). Dans cette dernière sera installé un DSLAM. À ce nouveau point de raccordement peut être déployé du VDSL2. La jonction avec l'utilisateur final est toujours en cuivre
  22. FTTFd (Fibre To The Front door)
    La fibre optique arrive jusqu'à l'utilisateur final. L'introduction dans le bâtiment s'effectue avec paire de cuivre ou un câble coaxial
  23. FTTC (Fibre To The Cabinet)
    Liaison en fibre optique entre le centrale et l'armoire de rue (ROP). Cette dernière est ajoutée dans le réseau de distribution
  24. FXO
    Carte qui permet de connecter des lignes analogiques en provenance du fournisseur d’accès téléphonique (ligne classique de l'opérateur)
  25. FXS
    Carte qui permet de connecter des terminaux téléphoniques analogiques : téléphone, fax, DECT pour ligne analogique
  26. G.Fast
    Technologie dont la bande de fréquence utilisée a été portée jusqu’à plus de 100 MHz
  27. GPON (Gigabit Passive Optical Network)
    Liaison point en amont (FAI) à multipoint en aval (clients). Une fibre relie l'ODF à un splitter (séparateur). De ce dernier partent plusieurs fibres vers d'autres séparateurs ou les utilisateurs directement (16 à 32 abonnés)
  28. IN (Impulse Noise - bruit impulsionnel)
    Engendré habituellement par un défaut d'antiparasitage d'un matériel électrique lors de son allumage ou son arrêt (four à micro-ondes, lave-linge, néon défectueux) ou le fonctionnement de manière anormale d'une ligne voisine. Il provoque des pertes de synchronisation et des tentatives de reconnexions répétées à cause de la destruction de la trame DSL
  29. Interleaved
    Principe de correction d'erreurs pour diminuer le nombre de celles-ci sur une ligne. Le premier bit de l'octet A est envoyé, puis le premier bit de l'octet B jusqu'au premier bit de l'octet K. Ensuite, le second bit de l'octet A est envoyé suivi par le second bit de l'octet B, etc. pour enfin terminer par l'envoie du dernier bit de l'octet K. Lorsqu'une perturbation du signal se produit, un seul bit par octet est habituellement concerné. Si plusieurs bits sont altérés, en général ils feront partie d'octets différents. La correction d'erreur avec le principe F.E.C. est applicable car elle a la possibilité de reconstruire l'information affectée par la perturbation. La latence est plus importante que dans le mode "fast path" car le récepteur doit attendre d'avoir reçu K octets avant de pouvoir délivrer l'octet A, puis l'octer B, etc.
  30. IX, IPX (Internet eXchange Point) ou G.I.X. (Global Internet eXchange)
    Lieu physique d'échange du trafic internet entre différents FAI (exemple : BNIX)
  31. LDC (Local Distribution Center)
    En général, est beacoup plus proche du client que le LEX. Il est raccordé par de la fibre optique à la centrale
  32. LEX (Local EXchange)
    Centrale Proximus
  33. Marge de bruit
    Différence entre la valeur SNR réelle et celle minimale nécessaire pour avoir une connexion stable.
    Exemple : SNR effectif de la ligne de 15 db, SNR de 6 db (valeur minimale pour que la ligne soit stable). La marge de bruit sera de 15 db - 6 db = 9 db. Plus le résultat sera élevé, plus la ligne sera capable de supporter une synchronisation supérieure
  34. MDF (Main Distribution Frame)
    Point de raccordement dans la centrale où arrivent les paires de cuivres en provenance des SDF (réseau point à point)
  35. Midi-DSL
    Confer VPLUS
  36. Mode "bridge" d'un modem/routeur
    Le mode "bridge" est la configuration du matériel afin de désactiver la fonction routeur et ne garder d'active que la partie modem
  37. Mode "full routed" de la b-box2
    D'origine, 2 connectiques rj45 sont dédiées à internet et 2 sont utilisées pour la télévision. Le mode "full routed" permet d'envoyer sur les 4 sorties le signal internet ainsi que celui de la télévision en même temps
  38. Modulations DSL
    • ADSL. : ANSI T1.413 Issue 2, ITU G.992.1 (G.DMT), ITU G.992.2 (G.Lite)
    • ADSL2+ : ITU G.992.5, ITU G.992.5 Annex M
    • VDSL2 : ITU G.993.2
  39. MPTCP (Multipath TCP)
    Utilisation de plusieurs technologies permettant de maximiser le débit internet. Exemple : combiner l'internet fixe (ADSL à 4,6 mbps) et l'internet mobile (4G à 21 mbps) afin d'obtenir une vitesse finale de 25,6 mbps
  40. National Wholesales Service
    Le nom du service chez Proximus qui gère les installations avec les opérateurs (Turboline + ISP autre que Skynet)
  41. NNI (Network Node Interface)
    Interface standard entre commutateurs ATM qui rend possible le routage du réseau
  42. Notion de distance
    La distance prise en compte pour l'attribution d'une synchronisation sépare le client du LEX en ADSL(2+) et du ROP sur lesquel il est raccordé en VDSL2
  43. NTP (Network Termination Point)
    Limite où l'infrastructure de Proximus se termine chez le client et à partir de laquelle l'instalaltion du client commence
  44. OAL (Olo (ethernet) Access Line)
    Ligne d'interconnexion entre les réseaux ethernet de Proximus et de l'olo.
  45. ODF (Optical Distribution Frame)
    Point de raccordement de la fibre au niveau de la centrale, comparable au MDF avec le cuivre
  46. OLO (Other Licensed Operator)
    Opérateur de télécommunication alternatif (fournisseur d'accès à internet) proposant leurs services (internet, télévisions numériques et voip) en utilisant le câble téléphonique de Proximus et une partie de l'infrastructure de celui-ci (BRUO, BROBA). Exemples : Edpnet et Scarlet
  47. OLT (Optical Line Terminal)
    Équipement émetteur/récepteur de données sous forme de signaux lumineux de/vers la fibre optique, comparable au DSLAM avec le cuivre
  48. Pair bonding
    Utilisation de plusieurs paires de cuivre simultanément pour augmenter la bande passante
  49. Peering
    Echange du trafic IP au niveau de l'IX
  50. POP (Point Of Presence)
    Interface réseau entre deux entités de communication
  51. PtP (Fiber-Point-to-Point)
    Une fibre optique dédiée à chaque utilisateur arrive directement dans l'habitation de celui-ci
  52. RADIUS (Remote Authentification Dial-In User Service)
    Serveur large bande permettant l'authentification des abonnés et le comptage des volumes de trafic
  53. Raw Copper
    Paire de cuivre sur laquelle aucun abonnement téléphonique n'est activé
  54. REM (Remote Expansion Module)
    Contenu de l'armoire VDSL2
  55. ROP (Remote Optical Platform)
    Le ROP est une armoire de rue reliée d'un côté avec le client par une ou plusieures paires de cuivre et de l'autre au LEX par de la fibre optique. 96 utilisateurs finaux peuvent y être raccordés
  56. SDF (Sub Distribution Frame)
    Cabine de rue reliant d'un côté les paires de cuivre arrivant des utilisateurs finaux et de l'autre ces différentes paires de cuivre physiquement regroupées dans un câble d’alimentation plus grand
  57. SNR (Sound Noise Ratio)
    Marge signal sur bruit ou ratio signal sur bruit est la force relative du signal par rapport au bruit. En ADSL(2+), 6 db est le minimum pour permettre la synchronisation selon les constructeurs. Dans certains cas, "l'interleave" (entrecroisement) apporte une amélioration
  58. STB (Set Top Box)
    Décodeur tv
  59. Street Cabinet (cabine de rue)
    Confer SDF
  60. SuperVectoring
    Confer VPLUS
  61. TBF (Test de Bonne Fin)
    Vérification si plus aucun problème n'est présent sur la ligne. Dans l'affirmative, la synchronisation maximale est appliquée
  62. Tychyp
    Borne de rue équipée en fibre optique placée entre le ROP et l'utilisateur final afin de réduite la longueur de la paire de cuivre et permettre ainsi un débit supérieur
  63. Vectorisation
    Technologie qui élimine les interférences, le bruit entre les paires de cuivre comprises dans le même groupe (ou ensemble de câbles). Ainsi, elles peuvent atteindre leur débit maximal (vitesse de téléchargement et d'envoi) comme si les autres paires n'étaient pas présentes. Le vectoring ne fonctionne que sur une ligne en VDSL2. Son activation nécessite le passage d'un technicien à la borne de rue appelée ROP
  64. VDSL (Very high bit rate DSL)
    Technologie permettant la communication en numérique via une ligne téléphonique (paire de cuivre). Les débits en VDSL2 sont supérieurs à ceux obtenus en ADSL (120/60 mbps) mais toujours asymétriques. Les fréquences employées sont 8 MHz (dénomination 8d) et 17 MHz (dénomination 17a)
  65. VBB (Vdsl Boost Box)
    Le VBB est une armoire de rue reliée d'un côté avec le client par une ou plusieures paires de cuivre et de l'autre au ROP par de la fibre optique. Son rôle est de diminuer la longueur de la partie cuivrée de l'infrastructure
  66. VPLUS (Vdsl Plus)
    Technologie VDSL dont la bande de fréquence utilisée a été portée à 35 MHz
  67. WBA (Wholesale Broadband Access)
    Marché concernant l'accès au haut débit
  68. WSO (Wholesale Operator)
    Opérateur dépendant en majorité ou en partie de l'infrastructure d'un autre opérateur
  69. ZTC (Zero Touch Configuration)
    Quand la b-box2 est raccordée correctement à internet, lors de son premier démarrage ou suite à une réinitialisation via le bouton situé à l'arrière de l'appareil, les identifiants sont encodés automatiquement par l'intermédiaire du protocol tr-69
  70. Lien dans la même cathégorie
    http://forum.adsl-bc.org/viewtopic.php?p=420168